♥ -10% avec le code PAPY22 ♥

fabrication d'un couteau

Saviez-vous que la vie de votre couteau artisanal a commencé bien avant qu’il n'atterisse sur votre table ? Fabriquer un couteau est un processus long, qui nécessite patience, minutie et savoir-faire. Découvrez comment vos artisans transforment de simples morceaux de bois et d’acier en couteaux au manche confortable et à la lame affûtée. Faire un couteau n’aura plus aucun secret pour vous !

Avant de vous expliquer comment fabriquer un couteau, un peu de vocabulaire s’impose

Pour comprendre les différentes étapes de fabrication d’un couteau, il faut d’abord en connaître l’anatomie.

Un couteau comporte une partie métallique et un manche, aussi appelé poignée. La partie métallique est composée de la lame, et dans la continuité de la lame se trouve la soie. La soie est tout simplement la partie de métal contenue dans le manche. Elle permet que la lame soit solidement fixée à la poignée, généralement à l’aide de rivets.

La lame d’un couteau est elle-même constituée de plusieurs parties. L’émouture est la partie qui s’amincit progressivement jusqu’au bas de la lame, qu’on appelle le fil. L’ensemble du fil et de l’émouture est ce qui rend le couteau tranchant.

Maintenant que vous en connaissez l’anatomie, vous êtes prêts à découvrir comment fabriquer un couteau !

Faire une lame de couteau : le travail de forge

La première étape pour fabriquer un couteau consiste évidemment à le dessiner. L’artisan coutelier adapte la forme de la lame en fonction de l’usage du couteau. Un couteau de chef n’aura pas la même lame qu’un couteau filet de sole ou encore qu’un couteau de table.

Une fois le gabarit dessiné, commence le travail de forge. Pour faire une lame de couteau, les artisans travaillent généralement à partir d’acier. La forge consiste à utiliser un foyer pour porter l’acier à une température élevée (environ 900°C), de manière à le rendre malléable. Il est ensuite tapé au marteau, en prenant appui sur une enclume. Le forgeron donne ainsi progressivement sa forme à la lame, en alternant les passages dans le feu, et les passages sous le marteau.

Selon le type de lame souhaité, le travail peut être plus complexe. Pour les lames Damas par exemple, de nombreuses épaisseurs d’acier sont soudées et superposées avant d’être forgées.

Faire une lame de couteau : le travail de découpe

Pour fabriquer un couteau artisanal, le coutelier reporte son gabarit sur la lame qu’il a forgée. Il peut ensuite procéder au travail de découpe. À l’aide de différents outils, comme une disqueuse et une ponceuse, il donne sa forme à la lame.

La fabrication d’un couteau nécessite de pouvoir fixer le manche sur la soie. Pour cela, le coutelier perce des trous dans la soie. Ce sont les emplacements pour les rivets.

L’artisan réalise ensuite l’émouture. Il s’agit d’un geste très technique, qui consiste à poncer la lame pour l’affiner progressivement de bas en haut, tout en gardant une symétrie parfaite.

Faire une lame de couteau : les traitements thermiques

La fabrication d’un couteau passe par plusieurs traitements thermiques de la lame. Il y a tout d’abord la normalisation. Cette étape consiste à chauffer la lame dans le foyer pour la rendre moins fragile. Cela permet qu’elle ne se déforme pas lors de l’étape suivante; la trempe.

La trempe ou trempage est le fait de plonger la lame dans un bain d’huile ou d’eau, juste après l’avoir fait chauffer. Ce refroidissement très rapide permet de durcir la lame. Cependant cela la rend aussi cassante. Un dernier traitement thermique est donc nécessaire pour lui redonner sa souplesse : le revenu.

Le revenu consiste simplement à faire cuire la lame dans un four domestique, autour de 200°C, pendant une à deux heures.

Faire un manche de couteau

Une fois que la lame est prête, il faut encore faire un manche de couteau. Les matériaux disponibles sont innombrables et le choix est à la fois esthétique et pratique. Par exemple, un manche en acier inoxydable est intéressant pour sa résistance à l’eau, et peut donc être mis en lave-vaisselle. En revanche, la prise en main est moins aisée puisqu’il peut avoir tendance à glisser.

Les matériaux généralement utilisés pour fabriquer un couteau artisanal sont l’acier inoxydable, le bois, l’os, les cornes, le cerf, le cuir, le caoutchouc, le titane, la fibre de carbone, la fibre de verre, l’aluminium, la résine ou encore le POM.

Une fois le matériau choisi, l’artisan en découpe deux plaquettes, qu’il fixe de chaque côté de la soie à l’aide de rivets. La poignée est ensuite travaillée à la ponceuse jusqu’à obtenir une prise en main optimale.

Faire un couteau : les finitions

Les finitions d’un couteau consistent à affûter la lame, teinter le bois, ajouter une estampille, ou encore une gravure.

Maintenant que vous savez comment fabriquer un couteau, vous aurez une belle anecdote à raconter à table quand on vous demandera d’où viennent vos beaux couverts !

Paypal VISA American Express MasterCard Chronopost Colissimo 100% artisanal et régional